Les expérimentations du Dr Aÿnis

Wildwind
Chapitre I

Par une belle matinée, Väinä se baladait près des temples.

« Salut, Wildwind » dit-elle à ce dernier qui était assis sur l’une des colonnes d’un temple.

Elle continua son chemin mais son cerveau lui cria que quelque chose n’allait pas. La naine s’arrêta et se retourna brusquement, et fixa Wildwind avec des yeux ronds.
Certes, il était assis à califourchon sur une colonne, mais celle-ci était érigée verticalement.

« Par la barbe de Jhâampe ! s’exclama-t-elle, mais comment fais-tu pour tenir ainsi sur cette colonne ?
Comment ? Mais c’est vous qui marchez sur le mur ! Et qui c’est qui a basculé le désert ? C’est pas Tréjiah quand même ? »

Wildwind, qui s’était mis debout sur sa colonne, recula vers le toit du temple, car il avait aperçu Aÿnis qui s’approchait de Väinä.

« Qu’est-ce que tu lui a encore fait ? demanda la naine
Je suis encore en train de tâtonner dans mes expérimentations, et bien que j’aie en partie réussi à soigner Wildwind de sa déprime, il reste encore quelques légers effets secondaires.
Légers ?
Ben il croit juste que l’horizontale est à 90 ° de l’horizontale actuelle. »

Pendant ce temps, Wildwind avait commencé à prendre de l’assurance et à apprécier ce nouveau don. Il se mit à trottiner joyeusement le long du chapiteau du temple. Soudain, il eut quelques secondes de flottement durant lesquelles il eut l’impression de ne pas savoir où était le sol, mais la gravité le rappela à elle, et il se rendit compte avec horreur que le sol était loin, très loin.

‘ Splaat ‘

Aÿnis jeta un coup d’œil à son sablier et déclara d’un air satisfait :
« Ah, c’est bien, je m’améliore. L’effet secondaire s’est estompé deux minutes plus tôt que la dernière fois… »

Un gémissement monta du sol.

« Oui, oui, dit Aÿnis, je vais chercher les bandages…ce que tu peux être rabat-joie, quand même… »
Je fuis donc je suis, ou plutt je fuis donc je serai encore

RE: Les expérimentations du Dr Aÿnis

Wildwind
Chapitre II

Par une belle matinée, Väinä se baladait près des puits.

« Salut, Wildwind » dit-elle à ce dernier qui planait à deux mètres au-dessus du sol.

Elle continua son chemin mais son cerveau lui cria que quelque chose n’allait pas. La naine s’arrêta, se retourna brusquement, leva la tête, et fixa Wildwind avec des yeux ronds. Un bout d’une corde était attaché à la cheville du crétin et l’autre bout à un piquet en bois profondément enfoncé dans le sol près des puits. Wildwind se balançait gentiment au gré des vents.

« Par la barbe de Jhâampe ! s’exclama Väinä, Mais qu’est-ce qu’il t’arrives cette fois ? »

Aÿnis s’approcha de la naine, un coussin sous le bras :
« Je teste un autre mélange, répondit-elle en posant au sol le coussin, cette fois les effets secondaires ne sont pas les mêmes.
J’avais cru remarquer. Dis donc, tu crois vraiment qu’il va tomber sur le coussin ?
Oui, pourquoi pas ? Je lui ai mis juste en dessous.
Correction : est-ce que tu crois vraiment que Wildwind va tomber sur le coussin ?
On parie ?
Ok. 10 gloups.
Tenu. »

‘Splaat’

« Comme c’est étrange, dit Väinä, tu as encore perdu.
C’est pas ma faute s’il est tombé pile quand un vent d’Ouest se levait ! »

Aÿnis jeta un regard mauvais à ce qui restait de Wildwind :
« Tu aurais pu au moins viser le coussin ! »

Un gémissement monta du sol.

« Oui, oui, dit Aÿnis, je vais chercher les bandages… »
édité au tour 1550 par Wildwind
Je fuis donc je suis, ou plutt je fuis donc je serai encore

RE: Les expérimentations du Dr Aÿnis

Wildwind
Chapitre III

Par une belle matinée, Väinä se baladait près des puits.
« Salut, Wildwind » dit-elle à ce dernier qui était appuyé contre un puit tel une échelle contre un mur.
Elle continua son chemin mais son cerveau lui cria que quelque chose n’allait pas. La naine s’arrêta, se retourna brusquement, et fixa un Wildwind tout raide avec des yeux ronds.
« Par la barbe de Jhâampe ! s’exclama Väinä, Mais qu’est-ce qu’il t’arrives encore cette fois ? »
« Houlà, bonjour monsieur potdefleur ! Vas-y Fernand, saute dans le fromage ! » chantonna Wildwind à un nuage.
Aÿnis s’approcha de la naine, qui la regarda d’un air de reproche.
« Je teste un autre mélange, dit Aÿnis, mais j’ai encore un effet secondaire.
J’avais cru remarquer.
Mais il est très pratique, cet effet-là.
… ?
Ben, oui, à mon âge, j’aime plus trop me mouiller les pieds quand je traverse une rivière. »
Väinä regarda avec plus d’attention Wildwind et constata qu’il avait tout le dos mouillé.
« Attrape la guimauve, et cloue les bûcherons au placard ! lança joyeusement le crétin.
C’est pas un effet secondaire, ça ? demanda la naine.
Non, non, c’est pas dû à mes médicaments, c’est parfaitement normal.
Parfaitement … ?
Parfaitement normal pour Wildwind, se corrigea Aÿnis. »
Aÿnis attrapa le crétin et se le mit sous le bras et l’enfonça dans le sable sur une dune ensoleillée, telle un surfer plantant sa planche sur une plage d’australie.

Je fuis donc je suis, ou plutt je fuis donc je serai encore