Gazette
Pas de personnage Karzin
Tour : '15' Nom : Karzin
Surnom : Kablûn
Taille : 1m62
Poids : 42 Kg
Couleur des yeux : Verts
Couleur des cheveux : Blonds
Couleur de la barbe : Blonde
Age : 147 ans
Race : Nain
Emploi : Ecuyer
Lieu de naissance : Adelawien, un royaume oublié et utopique que personne n est plus capable de situer....
Loisirs : la bierre, l Hydromel, la Cuve....
Aime : l argent, le combat....
Déteste : les combats inutiles, tout ceux qui le cherchent de trop pres...
Citation : Il est plus facile d ecrire dans le sable que dans le granit, mais cela dure moins longtemps....

Je m appelle Karzin,
je suis un nain, et mon histoire je m en vais vous la conter....
vous n etes en aucun cas tenu de croire ce que je vais vous raconter, en effet vous etes probablement, pour la grande majoritée de ceux qui pensent que les recits d un nain valent plus pour legende de coin du feu que pour vecu...., baucoup pensent que l alcool aidant la veracitée de mon histoire irat en s embrumant pour ne plus finalement devenir qu un horizon ténu et inaccessible....
à ceux là je repond qu il n est point de mon devoir de leur conter... Il est encore de leur libre arbitre de se lever et de partir....
pour les autres, je peut vous certifier que cette histoire est vraie.


Je suis né dans une contrée oubliée dont aucun voyageur ne pourrait plus jamais trouver l acces. L ydillique Adelawien.
J était le fils unique d une famille de nains orfevres et mon pere avait été dans sa jeunesse un des plus grands guerriers qu il me soit donné de connaitre dans cette vie comme dans les autres...En son temps, il avait été un forgeur d armes d une virtuositée impressionante, et son salaire et ses economies nous permettaient de vivre tres decement.... meme si nous ne roulions pas sur l or... jusqu à ce jour d octobre, un mois bien de chez moi, ou tout a basculé pour moi...
j avais alors environ 60 ans, et mes premiers poils de barbe avaient été rejoint par beaucoup d autres deja..., je brulait de pouvoir faire mes preuves et de devenir à l image de mon pere un grand héro respecté de tous, avec cette pretention du au jeune age je pensait que l aventure et les monstres n attendaient que moi et que bientot je me ferait un nom.... un nom autre que ce zanû zbad...bref je fit la connaissance par un ami d un ami d un nain qui comptait parmi mes connaissances d un aventurier, atterri je ne sait comment en Adelawien. L type était bavard, un vrai frimeur qu attendait de ces recits d exploits bien imaginaires plus que de l admiration: un cruchon de bonne bierre, mais l alcool aidant ce qu il racontait s est fait de plus en plus interressant, tant et si bien que je le conduisit dans une autre taverne, moins frequentée pour lui offrir une pinte et ourdir ses confidences, à l abri d indiscretes ouailles...
Ce que ce type me racontat je ne pourrai vous le dire... c qué sur c est que ce soir d octobre j allai chercher ma meilleure hache et mon bagage pour un voyage qui m emmena bien loin de ma chere Adelawien...
Cette aventure fut un fiasco terrible dont je garde encore les marques...Ne pouvant retourner en ma contrée j ai alors éré et me suis fait embauché comme mercenaire...pas toujours tres fier de ces actes... jusqu au jour ou mes peregrinations me menerent pres d un aride desert ou se melerent chair deshydratées et fer etincelant... Le combat dura pres de trois jours une vraie boucherie les morts de cette simple bataille devait se compter en millions à moi tout seul je pense avoir occis pres d un milliers de nos adversaires, tant et si bien que nous attisames la colere du Dieu desert qui pour nous punir de notre croisade contre ces bedouins nous envoya la plus grande des tempetes de sable qu il soit donné à un homme d imaginer....nous nous sommes retrouvés une centaine de survivants à nager sur cette tempete qui nous portait plus fort que des courants marins que je vous l dit....je surnageait un moment, essayant de garder suffisament de portance pour ne pas sombrer, nous appercument alors au loin, irréels des nuages de sables, detachés du sol, flottant au vent, certains crurent meme apercevoir une sorte de ville sur ces nuages et des personnes qui nous regardaient d en haut....
c est alors que quelque chose m agrippa par les chevilles et malgré tout mes efforts je coulait dans la masse de sable....
Je me reveillait un peu plus tard, ici, sur cette contrée, alors inconnue pour moi...
je ne sais ce qu il advint des autres rescapés, peut etre se trouvent ils ici comme moi, mais desormais je n ai plus qu une aspiration, quitter ce monde encapuchonné par ces nuages solides pour retrouver ma terre natale et y fonder une famille...., peut etre Normira maurat t elle atendue..., je me ferais orfevre comme mon pere... mais en attendant.... offrer moi donc un autre cruchon....!!

Arrivé en Adept, je fut touché par les preceptes enseignés par Zérispheres et m attelait donc à son culte. à La recherche d une guilde j'allait donc tout naturellement frapper à la porte de la Republique Nomade qui m acceuillit fort bien.
Parrallement je fit la connaissance d un groupe de nains forts sympatiques avec lesquels j entretin force de pot et de tournées à la taverne. J appris ainsi l existence d une ville peuplée entierement par des nains: Nainporte.
Je m armai rapidement d une hache: l aventure pouvait commencer...
j eu par ouï-dire connaissance d un defi entre dies Irae et selenia. ma guilde soutint selenia et j y vis l occasion d'une remise aux armes ainsi que d un soutient a cette ligue qui m etait si chere. je participait donc au defi.
Morts
0
Dépouilles
5
Pixelicides
0

20240519011617