Gazette
Pas de personnage Arathorn
Tour : '15' Je fut adopté depuis mon plus jeune alors que je n était encore qu un bébé. Je vécu mon enfance dans le mensonge, puis un jour mes parents adoptif m avouèrent la vérité. Malgré ce mensonge je ne pouvait pas leur en vouloir, surtout après tout l amour qu ils m avait donné.
Mes parents adoptif m apprirent que c est un chevalier qui m avait apporté, ce chevalier leur avait dit de prendre soin de moi, que j était voué à une grande destiné.

Pendant toutes ces années passées aux coté de mes parents adoptifs, j ai appris le maniement de la hache. J ai aussi appris à forger des armes et armures.
Mon soit disant père, me racontait, étant petit, des histoires sur les chevaliers et leurs codes de l honneur. Il me lisait un serment qui se transmettait de génération en génération dans une famille noble, famille que mon "père" servait :
" Soit sans peur en face a tes ennemis soit brave et droit pour être aimer de Dieu, dit toujours la vérité même si cela doit te coûter la vie. Sauvegarde les faibles et garde toi du mal telle est ton serment"

Ne jamais trahir, Ne jamais trahir … Ce père même qui me racontait cette histoire m a, des années après, enfin avouait la vérité. Arathorn avait du mal à comprendre. Pendant longtemps, obscurité et lumière se croisait au sein même du cœur du chevalier. Il ne savait quoi faire.

Puis un jour ce passé l avait rattrapé. Des hommes, vêtus de noirs et au regard de mort, étaient venus au village cherchant un jeune homme correspondant à ma description. Je décidais donc de partir quittant mes parents adoptifs pour leur bien, car même si ils m avaient trahis il restait quand même les personnes que j aimais le plus en ce monde.

C est ainsi que je parti vers le désert où j ai rencontré des hommes qui cherchaient un forgeron d armes, et guerrier quant il le fallait. La bas, j ai pu acquérir des techniques de combat, des techniques pour mieux travailler l acier et surtout j ai eu des amis sur qui comptaient. Mais de nombreuses batailles ont assombris les espoirs du jeune chevalier. Jusqu au jour ou un ami, lui dit des mots qu il se souvint toute sa vie :

" Qui a t il de plus sacré ? le mur ? le temple ? les tombeaux de nos ancêtres ? Nous ne battons pas pour défendre les pierres, mais le peuple qui vit à l intérieur de ces murailles."

Ces paroles résonnèrent en Arathorn comme une phare qui guide les navires. Depuis ce jour, il sait ce qu il est et ce qu il doit faire. La lumière reprit le dessus.
Morts
0
Dépouilles
0
Pixelicides
0

20240223183016